Le confinement accélère la formation à distance





Dès fin février 2020, des centres de formation ont annulé toutes leurs sessions organisées en présentiel. Les Organismes de financement (OPCO) n’ont pas tardé à prendre acte de la situation, en annonçant des prolongations de validité des prises en charge.

Puis, certains sont allé plus loin, en autorisant la conversion des sessions présentielles planifiées en sessions à distance.

Et enfin, depuis quelques jours, des OPCO ont lancé une consultation pour recenser l’offre de formation à distance. En effet, la situation inédite de confinement peut rendre plus disponible qu’à l’accoutumée : les demandes urgentes se font plus rares, laissant plus de temps pour se concentrer sans être perturbé.

(suite…)

Vrais phishings, mais vrais mails aussi

Depuis fin mars 2020, nous observons un phénomène inquiétant : des campagnes emailing de phishing utilisant des contenus légitimes.

Autrement dit, vous recevez une « vraie » newsletter, ou encore un « vrai » questionnaire de satisfaction d’un service à distance : chaque mail a bien été créé par l’auteur affiché. Mais pas envoyé par cet auteur, et tous les hyperliens qu’elle contient vous dirigent vers un site web alternatif, destiné à infecter votre ordinateur.

(suite…)

Le plus gros financement participatif de la planète !

Convaincus que nous sommes la dernière génération capable de sauver la planète, trois entrepreneurs (Mehdi COLY, Laurent MOREL, Nicolas SABATIER) se sont posés la question « Comment pouvons-nous agir contre le dérèglement climatique ? ».

Leur réponse : lancer le plus grand financement participatif de la planète, pour la planète.
Leur conviction : les petits gestes ne suffisent pas, et sans changement radical, économique et technologique à l’échelle mondiale, notre civilisation va s’éteindre.
Leur idée : financer la création d’entreprises innovantes capables de réduire l’impact de l’humanité sur le climat.
Leur ambition : réunir 1 milliard d’euros pour créer 100 entreprises luttant contre le réchauffement climatique.

(suite…)

Nouvelles attaques de ransomware en vue

Après avoir défrayé la chronique plusieurs années d’affilée, les ransomware (rançongiciels en bon français) se sont fait plus discrets en 2018. Mais leur activité a été en forte croissance en 2019, et c‘est malheureusement une tendance qui devrait se confirmer en 2020.

Les rançongiciels sont un type très spécifique de virus informatique : ils prennent « en otage » les données de l’utilisateur ou de l’entreprise, en exigeant le paiement d’une rançon pour les récupérer. Le plus souvent, la prise d’otage se déroule sous la forme d’un chiffrement des fichiers auxquels le virus a réussi à accéder : sur le disque dur interne de l’ordinateur, mais également sur les clés et disques USB connectés à cet ordinateur, sur les disques réseau, et dans tout autre ordinateur vulnérable à sa portée. Les données ainsi chiffrées deviennent inexploitables pour l’utilisateur légitime. Une autre forme plus rare de prise d’otage consiste à menacer de diffuser des informations volées au préalable par le virus informatique.

(suite…)

Nouvelle attaque contre les petits e-commerçants

Les petits e-commerçants sont une cible de choix pour les escrocs en ligne : comme tous les e-commerçants, ils reçoivent de l’argent en ligne, mais ils sont bien plus nombreux que les gros e-commerçants, et bien plus vulnérables. Toutes les conditions sont donc remplies pour qu’une campagne de phishing soit rentable.

L’attaque que nous avons détecté le 26 septembre 2019 cible spécifiquement les e-commerçants proposant leur produits sur la place de marché Amazon Marketplace, quel que soit le pays.

(suite…)

Le RGPD protège bien les citoyens européens

L’actualité de ces dernières semaines nous apporte plusieurs témoignages de l’effet bénéfique du RGPD pour les Internautes européens, notamment face aux usages de sociétés d’Amérique du Nord.

Le RGPD (Règlement Général de Protection des Données) est un règlement européen entré en application le 25 mai 2018. Il renforce et uniformise au niveau européen la loi « Informatique et Libertés » en vigueur jusqu’à cette date, en imposant notamment de pouvoir justifier d’un traitement des données personnelles conforme à ce règlement.

(suite…)