Des millions de données personnelles supprimées

Dans ses décisions du 8 et 30 octobre 2018, la CNIL a ordonné la suppression de respectivement 14 et 42 millions d’enregistrements de données personnelles, collectées sans le consentement des personnes concernées. Même s’il s’agit de deux décisions et de deux entreprises distinctes, le motif est le même : la géolocalisation via des applications mobiles.

C’est un coup dur pour toutes les entreprises qui pensaient que la CNIL n’effectuerait pas de contrôle avant longtemps. En effet, dans sa décision MED-2018-042, la CNIL précise que le contrôle de la « seconde entreprise » a eu lieu le 19 avril 2018, soit « avant » le 25 mai 2018, date d’entrée en vigueur du Règlement Général de Protection des Données (RGPD). [Lire la suite...]