AOL RE-révolutionne l’email

Voilà longtemps que l’on n’avait plus entendu parler d’AOL.

Après avoir été un pionner dans la fourniture d’accès Internet aux particuliers et professionnels, AOL c’était fait distancer par des Wanadoo, Tele2, Neuf Telecom et autres Free (désormais connus sous les noms de Orange, SFR NeufBox et … Free), et s’est concentré dans l’exploitation de portails web, en proposant notamment ses services à Neuf et DartyBox.

Mais AOL vient de tenter une percée dans le monde de l’email gratuit en proposant une toute nouvelle interface web pour consulter sa messagerie électronique : « ALTO ».

Pendant longtemps le portail a vu ses utilisateurs partir vers d’autres cieux appelés GMail, Yahoo et autres services de messagerie. En juillet dernier AOL a déjà revu son interface, ce qui lui a permis d’arrêter l’hémorragie mais quand même pas de faire revenir les utilisateurs. Avec son dernier outil, Alto, de gestion de courrier électronique, AOL tient peut être le moyen d’y parvenir.

Actuellement en phase de « beta test privée » (phase de test réservée à quelques privilégiés), la nouvelle interface webmail d’AOL s’avère très prometteuse :

Cette nouvelle interface permet de visualiser en un clin d’oeil ses emails les plus importants, en gestion multi-comptes (Gmail, Yahoo, AOL, iCloud).

Elle apporte des nouvelles méthodes d’organisation, notamment avec des « stacks » (« empilements » en français), qui permettent de rassembler dynamiquement des messages mais aussi (et c’est nouveau) des pièces jointes, telles que des photos.

Comme avec Gmail ou d’autres webmail, il est possible de classer automatiquement des emails entrants et de les diriger directement vers les bons « empilements » sans passer par la boîte de réception. Mais ce qui est nouveau, c’est la possibilité de « buzzer » un email important auquel vous voulez répondre, mais pas tout de suite, pour qu’il disparaisse temporairement, et revienne en haut de votre boîte de réception 30min plus tard.

Alto offre également une gestion avancée des contacts, avec la possibilité de suivre l’actualité « sociale » de ses contacts (Facebook, twitter, LinkedIn…) directement depuis sa boîte email.

Cette nouvelle interface, actuellement en test, devrait être progressivement (sur invitation) ouverte au grand public début 2013, selon venturebeat.com.

Werner KLINGER
Ingénieur Conseil Web & NTIC