Les jeux d’argent en ligne sont-ils vraiment légaux

Le Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État a porté un projet dl’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne.

La loi associée a été publiée au Journal officiel le 13 mai 2010 dernier, et les candidats à opérer des paris et jeux d’argent en ligne ont été invités à remettre leur dossier de candidature lundi 17 mai 2010. L’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) spécialement créée a remis les premières licence le 8 juin 2010 à 9 opérateurs.

Les jeux d’argent sont donc désormais légaux, mais très encadrés: réservés aux personnes majeures, seuls les opérateurs agréés peuvent organiser des jeux d’argent, exclusivement sur une adresse internet se terminant par ".fr", et uniquement pour certains jeux:

  • Les Paris Sportifs, dans 15 sports et pour des évènements sportifs listés par l’ARJEL, et sur certaines phases de jeu.Il est notamment interdit de parier sur les phases dites "négatives" (chutes,carton rouge, minute de penalty,…)
  • Le Poker, et potentielement d’autres jeux de cercles, à conditions qu’ils ne fassent pas intervenir uniquement le hasard. Ainsi, la roulette et les machines à sous virtuelles ne sont pas près d’être autorisées en France.

L’apparition d’un cadre légale défini également ce qui est illégal, en l’occurence tous les autres sites et tous les autres types de jeux. Et les contrevenants s’exposent à de lourdes sanctions.

Les sites "illégaux" l’on bien compris, puisqu’ils ferment leurs portes aux joueurs français. Les régies publicitaires également.

Certains sites d’information n’ont toutefois pas compris ces nouvelles règles, et continuent de diffuser des publicités pour des sites illégaux.

Pour jouer en ligne en toute sécurité, s’il n’y a qu’une chose  à retenir, c’est que « le site doit être en .fr ». Même s’il s’agit d’un site d’information sur les « jeux légaux ».